Fatigue de l'esprit ...

Fatigue de l'esprit 

 

 

 

 

J'ai toujours eu beaucoup de patience, j'ai été élevée pour comprendre les autres.

J'ai donc toujours fait l'effort de trouver de bonnes raisons, des excuses à ceux qui par leurs paroles me faisaient du mal, me donnaient envie de vivre cachée, faisaient de mes soirées de longues heures à pleurer, à me poser des questions sur moi-même.

Je n'aime pas m'énerver. Je n'aime pas me fâcher sur quelqu'un, quand il m'arrive de le faire, j'ai le coeur qui bat plus vite et j'ai rapidement une douleur qui s'y installe ... j'ai vraiment horreur de ça !

Seulement voilà, on vit dans un monde de plus en plus incompréhensible pour moi où chacun pense à lui uniquement (excepté de plus en plus rares personnes). Faire du mal le plus souvent possible par la parole est devenu comme un jeu ... un jeu bien cruel ma foi qui mène tant de personnes à penser qu'elles ne valent rien dans ce monde élitiste où seul la beauté, le pouvoir et l'argent compte.

Je cherche depuis longtemps des solutions pour nier ces pensées si cruelles, je cherche comment dire aux autres que même si leur corps est différent, la personne humaine, ce qu'ils sont à l'intérieur, cette vraie beauté existe vraiment. Cette seule et unique beauté qui compte est tellement plus importante, tellement plus ... nécessaire, humaine, normale.

La beauté du corps, c'est beau à regarder, mais ce qui est beau pour certains, ne l'est pas nécessairement pour d'autres.

Je me prends la tête pour réaliser une envie utopique ... changer les mentalités !

Je n'y arriverais jamais sur un plan très élargi je le sais, mais je me dis aussi que si je pouvais changer ne fusse que la vie de quelques personnes, leurs faire voir comme on se sent bien mieux quand on est beau à l'intérieur, j'aurais alors été utile.

Je ne le nierais plus, je souffre quand on me fait remarquer ma laideur, quand on se moque de moi. Je souffre aussi quand on dit ou écrit des remarques sur des personnes qui tout comme moi doivent vivre avec une surcharge pondérale.

Mais malgré tout, je sais que je suis bien plus heureuse que celui qui s'est cru obligé de me railler pour satisfaire son besoin d'être méchant, de faire du mal croyant se sentir mieux. Quand je me couche le soir, je le fais le coeur serein ... je n'ai fait de mal à personne ... je peux dormir ... dormir en paix.

Et bien sûr en écrivant ceci, je sais qu'un certain nombre va se sentir obligé de me faire savoir son opinion, ... et bien je vous écoute !

Marinette

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site