Remise à zéro du décompteur de kilos !

la casquette de Marisa sur ma tête.

 

La faute à qui ?

Depuis l’écriture et la parution de « toi, toi mon poids », je n’ai pas arrêté mes recherches pour une vie saine, une alimentation saine et vivre dans un corps sain pour retrouver une certaine qualité de vie, de l’estime de soi, de la dignité qu’on perd quand le surpoids s’installe !

Je viens de passer par une grande période de désespoir, de perte de confiance en moi, j’ai failli baisser les bras et accepter qu’une seule solution me restait ; une intervention chirurgicale.

La cause de ce désespoir n’était pas à la base une reprise de poids, mais une déception amoureuse qui a bien failli devenir une vraie catastrophe pour moi, comme sans doute beaucoup de femmes amoureuses face à l’échec de leur relation.

Un an a passé, je fais le bilan. Un bilan double ou triple, car la déconfiture amoureuse m’a aussi conduite à une déconfiture financière. J’avais beaucoup investi afin de vivre ce que je croyais être enfin « mon grand amour » et bien sûr j’ai tout perdu !

Je m’en fous na ! Je vais tout recommencer en commençant par un bon ré équilibrage de mon alimentation … le médecin a dit que c’était la faute à mon aménorrhée, mon anti dépresseur, mon manque de magnésium si j’avais repris du poids !

Foutaisessssss, moi je dis que c’est ma faute d’abord … appelons un chat par son nom, une glace ne s’appelle pas salade et des frites ne s’appellent pas tomates !

Ok ! je sais comment j’en suis arrivée-là ! Simple, pendant quatre ans, je me suis octroyée le droit d’aller une fois par mois au resto et de manger ce que j’aimais sans réellement faire attention.

Seulement depuis quelques mois sur la mutuelle, je m’ennuyais. Alors qu’est ce que j’ai fait … ? Et oui, j’ai fini par y aller deux fois, puis trois … manger deux carrés de chocolat à la place d’un, ajouter un peu de graisse dans mes plats etc etc etc !

Et pan, 7kg dans le ventre ! Punie la Marinette, et c’est bien fait.

Bon fini de me fustiger, suffit de m’y remettre comme j’ai su le faire depuis 2005. Quelques difficultés physiques supplémentaires sont là, mais je trouverais comment les contourner ou sauter au-dessus.

On remet le compteur à 132kg ce 17 juin chez ma diabétologue. Prochaine visite prévue fin juillet, il faut que ce soit passé à 130kg … ça donnera le sourire à ma doc et à moi le courage de continuer.

J’ai refait le plein d’épices de toutes sortes, j’ai rangé mon sel, mon frigo me supplie de ne plus lui ajouter une tomate ou un concombre sous peine de ne plus pouvoir le fermer. Je suis sur la bonne voie.

 

Rendez-vous fin juillet pour voir où j’en serais …

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×