Troisième grossesse à 22 ans et tout en rondeurs ...

 

Je me prénomme Fernande, habituellement tout le monde me surnomme « Nanne », j’ai 22 ans et malgré mon jeune âge, je vis ma troisième grossesse.

De la première est née une petite Marisa (Marie-Elisabeth) qui fêtera ses quatre ans en juillet prochain.

De ma deuxième grossesse est née une petite Notia qui vient d’avoir un an en novembre.

Actuellement, je suis à environ cinq mois de grossesse et je n’ai pas encore eu la révélation du sexe de mon bébé. Ayant déjà deux magnifiques petites filles, mon cœur se porterait plutôt vers la naissance d’un petit garçon. Mais ayant depuis de nombreuses années, pour ne pas dire depuis la naissance des problèmes de surcharge pondérale, avoir un enfant en bonne santé représente pour moi la première des priorités.

Provenant d’une famille ou l’obésité est devenue un problème récurant, chacune de mes grossesses doit être surveillée de manière précise afin de porter à terme un enfant en bonne santé.

Jusqu’à présent, la chance a été avec moi et j’ai mis au monde des enfants plein de vie et d’énergie ne souffrant pas de réels problèmes graves. Ma petite Marisa a même eu la chance, jusqu’à ce jour d’échapper à nos habituels problèmes de santé, obésité et diabète.

Notia montre, elle, pourtant une forte tendance à prendre du poids, comme c’est le cas de ma maman (Marinette Wagener) et de bons nombres de membres de ma famille.

Etant encore jeune, peu de choses sont actuellement faites pour tenter de déceler si ma petite fille aura ou non des problèmes d’obésités en grandissant qui l’amèneront vers d’autres possibilités de maladies connues quand on vit avec un surpoids. Il y a encore de grandes chances pour elle, qu’elle puisse y échapper.

Actuellement, pour assurer à mon petit ange qui grandit en moi un avenir et une naissance sans problème, je dois subir certains examens. Tests sanguins pour le dépistage du diabète et de tout ce qui tourne autour, rencontres régulières avec ma gynécologue afin de veiller à ce que ma grossesse se déroule bien et que mon poids n’augmente pas trop.

Visite chez l’anesthésiste car la réalisation de deux épidurales pour mes précédentes grossesses ont rendu mon dos fragile. Il est fort probable que je ne pourrais plus avoir recourt à cette méthode d’accouchement.

Visite chez une diététicienne afin de me guider vers une alimentation la plus saine possible, qui favorisera un bon développement au fétus que je porte, ainsi qu’à moi-même.

En maman inquiète, je suis aussi toujours occupée à poser des questions autour de moi, principalement à ma maman qui est pour moi la personne la plus proche et la plus experte de mon entourage, ayant vécu trois grossesses à risques, elle aussi.

J’aime partager mon expérience de jeune maman, rencontrer et parler avec d’autres jeunes femmes qui comme moi ont déjà eu des enfants ou en auront bientôt.

Parce que je suis ronde mais qu’avec un peu de précautions médicales, avoir le bonheur d’être maman a été possible mais que nous avons toujours plein d’expériences à partager.

Amicalement

Fernande

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site