Riz du pauvre : pour manger même quand la fin de mois a vidé notre porte-monnaie.

 

Ce midi, j'avais envie de manger chaud, plus de pain, que des sandwichs mous et pas envie de ça !

Un peu de riz dans le micro-ondes, je fouille mes armoires. Une boîte de maquereau à l'huile, c'est gras mais tant pis, je vais la mettre à égouter et passer le poisson à l'eau chaude dans un chinois ; une boîte de macédoine pour avoir un peu de couleurs dans nos assiettes.

Le maquereau bien égouté dans la poêle, avec la macédoine, deux tranches de fromage pas trop gras et quelques épices, moi je suis fada de l'épice pour poulet, j'en mets partout quand ce n'est pas de la noix de muscade + une cuillère à soupe de crème fraîche allégée pour que ce soit un peu plus agréable et donne l'impression d'un peu plus de sauce (j'aurais pu utiliser du lait demi-écrémé mais pas envie).

Voilà, mon riz est cuit, je sors les petites assiettes que mon fils aime bien, le riz d'un coté de l'assiette, ma préparation du pauvre de l'autre coté, c'est joli à regarder.

Je regarde Samuel commencer à manger, il dévore ! "C'est bon mon chéri ?" - il ne répond pas, mais émet un gargouilli entre ses dents qui semble vouloir dire, vu son sourire qu'il apprécie.

Je m'y mets aussi, en effet, j'aime bien. A refaire cette petite préparation des "vaches maigres" !

Bon appétit à ceux qui s'y essayeront.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site