Le courage de Filo face à son défi ...

 

« Je n'oserais jamais », avait-elle dit !

Et pourtant, elle a osé. Jolie comme un coeur, même si elle ne le sait pas. Filo nous a accompagnés tout au long de la journée pendant le tournage de l'émission "sans chichis". Timide, mais toujours avec un magnifique sourire qui vient du plus profond de sa beauté intérieure, Filo a su séduire par son charme tout simple.

Ma petite fille Marisa, âgée de 4 ans et souvent rebelle aux attentions que lui montrent les "nouveaux adultes" qui lui sont présentés. Parce que les enfants savent souvent voir clair surtout à l'intérieur de nous, Marisa, elle a su tout de suite qui était Filo. Dès qu'on a mis ses deux là face à face, une vraie complicité s'est installée.

Tout au long de l'après-midi, Filo s'est aussi simplement qu'il est possible de le faire, occupée de Marisa. Avec la chaleur qu'elle a dans le coeur, et qu'elle a communiqué à tout le monde durant ces quelques heures ; elle a su amadouer ma toute petite Marisa et rendre les instants passés avec elle, des heures qu'elle n'est pas prête d'oublier.

Au moment de la séparation, Marisa s'est accrochée à sa nouvelle amie un peu particulière. Les larmes ont coulés. La petite ne voulait plus quitter Filo. Paroles gentilles, voix douce même quand il est important d'expliquer à un enfant qu'il se comporte mal ou se met en danger, attention de chaque instants, sourires, rires, petites chansons mais surtout une bonne humeur dont elle ne se départit jamais. Filo a conquit !

Pourquoi ai-je envie d'écrire un article à son sujet. Simple, voilà une rencontre faite grâce à un livre écrit, mais une rencontre qui a pour moi tant de valeur qu'il ne me serait pas possible de l'expliquer vraiment.

47 ans, un visage qui en dit long sur sa force intérieure et ses qualités de femmes. Un charme indéniable, un petit bout de femme avec une apparence physique très agréable, jolie même. Mais qui se voit autrement. Comment ? Grosse donc monstrueuse et pourtant, cette employée de bureau de profession est tout sauf un monstre, elle a tout pour plaire.

Un vieux démon la suit partout pourtant depuis de nombreuses années et ce vilain s'accroche même de plus en plus à elle avec le temps qui passe. Ce sacro saint regard des autres qui détruit tout à l'intérieur de nous. Mon Dieu, comme j'aimerais trouver les mots justes pour lui exprimer tout ce qu'elle nous a fait passer sur un laps de temps qui ne fut pourtant pas si long. Comment exprimer toute cette chaleur venue du fond de son coeur, comment lui prouver qu'elle est belle, pas plus ni moins qu'une autre, mais tout simplement parce qu'elle est elle !

Que ne donnerais-je pas pour que sorte de ma bouche les termes exacts qui décriraient au mieux ce que je pense d'elle, mais encore plus ce que Marisa en a penser. Tu es belle Filo, physiquement bien sûr, mais bien plus encore là où il est important de l'être. Laisses donc toutes celles et ceux qui par leurs attitudes, leur jalousie aussi j'en suis sûre peuvent t'amener à penser que tu dois te cacher pour vivre et que tu as moins qu'une autre le droit de vivre sainement ta vie sans l'empoisonner avec de fausses idées sur ton soit disant manque de courage parce quelques kilos en trop te pourrissent l'existence.

Comment pourrait-il en être autrement pour Filo ? Comment pourrait-elle avoir encore cette si importante estime d'elle-même alors que depuis si longtemps ; elle s'entend répéter que c'est par sa faute qu'elle est grosse. Parce qu'elle ne se prend pas assez en main, parce qu'elle mange trop, parce qu'elle n'est pas assez motivée soit disant.

S'il te plait, Filo et par toi, je lance un message à toutes les Filo qui pourront me lire : ce n'est pas de toi que vient le problème. Et même si c'était le cas, penses-tu vraiment, pensez-vous vraiment qu'il vaille la peine qu'on t'ait ainsi brimée toute ta vie au point qu'elle en soit presque devenue laide à cause de ce simple détail. Doit-on vraiment diminuer l'estime que doit avoir toute personne d'elle-même parce que soit disant elle se nourrit mal ?

NON

Personne ne mérite de ne plus être capable de se voir ailleurs que dans le regard des autres.

Et si vraiment il est trop tard pour toi, si tu ne peux plus voir ton vrai reflet dans le miroir. Alors gentille Filo, s'il te plait, regardes-toi dans les yeux de Marisa, dans ses larmes qui coulaient parce que déjà elle devait être séparée de sa nouvelle amie. Et quand quelqu'un te blessera par ses remarques, son attitude, sa méchanceté, au sujet d'un surpoids qui d'ailleurs existe à peine. Présentes-lui Marisa, elle lui fera sa fête ! Car ce petit coeur d'enfant sans prononcer aucune parole a su te prouver qui tu étais.

...

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site